Accueil - Rencontres, activités et initiatives - Activités de l’ACK - Comité J.Krishnamurti français - Eventail des activités de l’ACK

Présentation des activités de l’ACK à la rencontre internationale des Comités de juillet 2015



Le Comité français (ACK : Association Culturelle Krishnamurti) est heureux de vous faire connaître l’ensemble de sa situation actuelle en France.

Dans une première partie, nous allons décrire brièvement nos activités, puis traiter d’un nouveau projet de développement, et dans une troisième partie tenter un survol de nos atouts, difficultés et besoins.

1 - Le Comité ACK communique activement et informe largement sur les activités concernant les enseignements de J.Krishnamurti en France à travers ses sites :
- http://www.krishnamurti-France.org ou http://www.krishnamurti.fr
- La-maison-beaumont.blogspot.fr
et une liste de diffusion intitulée : ack_france
Il prend également en charge la traduction en français et la publication du bulletin annuel publié par KFT.

A Paris, (à La Maison des Associations, 8, rue du Général Renault, Paris 11ème) l’Ack propose :
- Des Projections vidéo mensuelles de causeries de Krishnamurti suivies d’un temps d’échange.
- Des réunions mensuelles pour les personnes intéressées par les enseignements, avec un dialogue de partage libre. Les questions et les thèmes abordés sont ceux proposés par les participants.
Dans les deux cas, la fréquentation est assez régulière et en nombre significatif.

En Bourgogne, dans son Centre Culturel de Beaumont-la Ferrière, une grande maison appelée « La Maison », l’ACK propose également diverses activités sous différentes formes , qui se renouvellent parfois .En plus d’être un endroit où les personnes intéressées par les enseignements peuvent venir se reposer dans le calme et dans un cadre naturel magnifique, et où les bénévoles peuvent venir travailler dans un esprit de partage et d’auto-observation, le centre propose des séminaires et des retraites :

Des rencontres « Dialogue connaissance de soi » proposant de réunir des personnes impliquées dans une démarche de connaissance de soi et souhaitant apprendre ensemble. Il est proposé, pour chacun au cours du dialogue, de voir par soi-même, de porter attention à son propre processus psychologique : ses réactions, ses pensées, ses peurs, ses croyances, ses idéaux, ses expériences, ses désirs… Voir ce qui résiste et empêche une véritable écoute.

Ces rencontres précédemment proposées le week-end, sont aussi menées depuis octobre 2014 sur une plus longue durée de 3 à 5 jours consécutifs.
- Des réunions mensuelles où ceux qui connaissance insuffisamment l’anglais pour être capable de lire directement les livres de K, reçoivent une accompagnement dans la langue à travers l’étude d’un texte. Cette formule nouvelle et réussie a prouvé son grand intérêt car elle donne naturellement lieu à des questions sur le sens de ce qui est lu.
- Des retraites silencieuses avec des vidéos
- des retraites thématiques (avec des thèmes portant sur le « Silence », la « sensibilisation », la relation « maître et disciple », par exemple)
- De grandes et longues rencontres avec des invités tels que Pr. Krishna, dans le passé, et maintenant Mukesh Gupta, également de Rajghat, (sur « La Méditation » en 2013, sur « L’Amour » en 2014, sur « La Flamme de l’attention » en 2015)

En relation avec l’ACK, dans toute la France et dans les départements et territoires d’outre mer, il existe un réseau de personnes qui proposent des projections vidéo, des dialogues et des rencontres amicales. Ces initiatives se développent lentement et sont différemment présentes dans différentes régions, certaines étant très actives, d’autres presque inexistantes.
Il y a quelques années, les membres de ce réseau ont été invités à La maison. L’initiative qui avait été couronnée de succès, n’a pas encore été (mais qui devrait être) renouvelée.

2 - Nous étudions la possibilité d’un nouveau développement de nos rencontres, ce qui pourrait élargir ou renforcer notre capacité à « apprendre ensemble ». Il s’agit d’une proposition de séjours qui seront organisés comme des moments de partage sans cloisonnement, dans l’intention d’épanouir une appréhension de l’éducation au sens que lui donne K, c’est-à-dire une compréhension globale de la vie, et où peuvent se combiner moments de communication sur l’enseignement et moments de partages conviviaux proposés par les participants eux-mêmes, dans un climat relationnel qui puisse être éclairé par la connaissance de soi.

Nous nous intéressons, par là, à rendre vivante cette question essentielle posée par K :

Quel est donc l’esprit, le cerveau capable de fonctionner dans le monde, dans la sphère du savoir, tout en étant libéré du connu ? Ces deux facettes de l’existence doivent cohabiter harmonieusement "
JK L’harmonie entre le connu et l’inconnu - Cette lumière en nous.

TEXTE ORIGINAL :

So what is the mind, the brain, that can function in the world in the field of knowledge, and also live in the freedom from the known ? Because these two must go together in harmony.
J. Krishnamurti Ojai 4th Public Talk 15th April 1973

Published in :
L’harmonie entre le connu et l’inconnu - Extrait de [J. Krishnamurti Ojai 4th Public Talk 15th April 1973] - Cette lumière en nous.

Ce « projet éducatif » est cependant encore en gestation.

3 - Les atouts et difficultés du Centre Culture de l’ ACK à Beaumont :

En dépit de sa beauté indéniable et de sa situation favorable à prouver sa capacité à attirer de plus en plus de personnes intéressées par l’enseignement de Krishnamurti et par vivre et apprendre ensemble, le Centre culturel ACK a besoin de s’appuyer sur une équipe plus étoffée et d’un soutien bénévole capable de se maintenir tout au long de l’année. Les tâches à assumer étant nombreuses. Cet appui est particulièrement nécessaire pour mettre en place les programmes, s’occuper matériellement de l’endroit, accueillir les renforts et les familiariser avec les différentes tâches, partager avec eux, préparer le lieu pour les séminaires et les réunions, faire les courses, la cuisine, rencontrer les participants, etc.

L’aide de bénévoles est des plus appréciée que ce soit pour des périodes longues ou courtes (la plus longue serait le mieux !)
Nous avons envoyé un appel pour tout cela et nous espérons qu’il sera entendu.

4 - Une partie des membres de l’ACK ont envoyé des questions qu’ils aimeraient voir investiguées au cours de l’ICM. Les voici :

- Comment pouvons-nous parler des enseignements de K aux personnes qui les ignorent encore ? N’y a-t-il pas un risque de faire du prosélytisme ?
- Le fait que les réunions de K sont souvent gratuites peut créer un problème : n’y a -t-il pas une contradiction entre la nécessité d’entretenir matériellement un lieu et la volonté de rendre les enseignements accessibles à tous ?
- Un certain nombre de personnes déplorent l’absence d’écoles K en France. Ils regrettent également le caractère relativement élitiste des écoles de K dans le monde, en particulier la question des frais élevés de scolarité, malgré des bourses accordées.
- Certains thèmes se font sentir comme ayant un intérêt particulier, tels que « être » avec ce qui est, ce qu’est « coopérer ? », ce qu’est« notre but commun », ce qu’est« notre principale préoccupation à travailler ensemble ? »





  Connexion adhérent Accès adhérents | Espace privé | Plan du site | Références du site