Accueil - Rencontres, activités et initiatives - Activités de l’ACK - Comité J.Krishnamurti français - Rencontres de l’ACK à Beaumont La Ferrière.

W_1605 - Nièvre mai 2016 - Semaine de recherche intensive et de silence - « La souffrance peut-elle prendre fin ? Vers une nouvelle conscience » Du 22 au 29 mai 2016 à Beaumont la Ferrière.(En francais et en anglais)



CC-ACK

ACK


Semaine de recherche intensive et de silence

Du 22 au 29 mai 2016 à Beaumont la Ferrière

La souffrance peut-elle prendre fin ?

Vers une nouvelle conscience


« C’est une grande chose que de comprendre la souffrance car lorsqu’on est libéré de la souffrance, il y a compassion. On ne peut être compatissant tant que l’on est attaché à une croyance ou à une forme particulière de symbole religieux. La compassion, c’est être libre de la souffrance. La où existe la compassion il y a amour. Cette compassion s’accompagne d’intelligence – non pas l’intelligence de la pensée avec ses ruses, ses accommodements et sa faculté de tout supporter. La compassion signifie la fin de la souffrance et alors seulement il y a intelligence »
J.Krishnamurti, La Nature de la pensée, Amsterdam, p.159, Ed. Presses du Châtelet

« Ce dont nous parlons, c’est d’une mutation totale de la conscience. Et c’est la seule chose susceptible de créer un nouveau monde, une nouvelle civilisation, un nouveau mode de vie, une nouvelle relation entre les hommes. Ce n’est pas une théorie car la mutation est possible – et la mutation n’a aucun but. Vous savez, nous employons si facilement le mot amour. Si votre amour a un motif ce n’est plus de l’amour, c’est une marchandise. Si votre amour a un but, il est mesquin, dégradant. De la même manière, la mutation survient sans but, sans motif. Je vous en prie voyez cela, voyez la différence entre le changement qui a un but – changement produit par force, par ajustement, pression, nécessité, peur, ambition, par l’industrialisation, toutes choses qui ont un motif – et la mutation qui n’a aucun but. L’acte même de voir provoque cette mutation. C’est-à-dire que lorsque vous voyez une chose, vous la comprenez immédiatement, et la vérité de cela entraîne un changement complet de notre attitude à l’égard de la vie. »
J.Krishnamurti, The nature of the New Mind


La souffrance est partout dans le monde. Il semble que les hommes soient incapables de vivre en paix. L’égoïsme, la quête du gain ou du pouvoir, l’absence de sensibilité nous conduisent à dévaster la terre, à détruire nos semblables. Nous nous trouvons placés devant une crise, un danger sans précédents dans l’histoire de l’humanité. Et intérieurement, nous connaissons la même confusion, le même conflit, la situation extérieure n’étant que la manifestation de notre état intérieur.

Qu’est-ce donc qui va si fondamentalement de travers en nous ? Serait-ce que l’esprit humain est si totalement prisonnier de schémas de pensée, que notre mental est si profondément conditionné qu’il ne peut sortir de ses ornières ? Il semble qu’on ait toujours considéré la souffrance comme inéluctable, inséparable de la condition humaine, une chose qu’il faut endurer. Alors nous nous bornons à mettre quelques pansements sur ses manifestations les plus insupportables, et d’une manière générale à l’éviter, l’oublier, ou bien la rationaliser, voire la glorifier. Ce faisant nous la perpétuons dans un processus sans fin.
Jamais nous ne tentons de l’approcher, de l’explorer pour connaître sa véritable nature, son origine, discerner le lieu où elle prend naissance en nous, seule condition pour pouvoir l’éradiquer, y mettre un terme.
Pourquoi ? Quel est le facteur qui nous en empêche ? Est-ce la peur ? Est-ce la paresse ?

***

Nous nous proposons d’explorer de telles questions, essentielles, au cours de ce séminaire de recherche et de partage. Il faut pour cela une disposition d’esprit active et totalement nouvelle, une certaine liberté vis-à-vis de nos habitudes de pensée, de nos mécanismes mentaux et affectifs, et la conviction qu’une transformation profonde, une véritable mutation, doit se produire dans notre conscience - maintenant, à ce moment crucial de notre histoire – pour permettre à l’amour, la compassion, la créativité de s’épanouir en chacun de nous.

L’intention première est que la journée tout entière devienne un processus méditatif permettant à nos esprits et nos cœurs de s’ouvrir à l’inconnu, à notre bonté innée, à la confiance, à l’amour et à la quête de la vérité. Nous partagerons quelques paroles d’introduction, des dialogues, des moments de silence et d’observation, d’écoute, de yoga (facultatif) et de méditation. Ce séminaire est une invitation à tous ceux qui ne se satisfont pas de leur mode de vie mécanique et qui se sentent brûler de questions. Pour y participer nul besoin de connaissance préalable d’ enseignements ou de philosophie . Il ne faut qu’un esprit et un cœur simples et ouverts prêts à écouter, à apprendre et à s’émerveiller.

Ce séminaire sera facilité par Mukesh Gupta, du Centre de retraite de Rajghat, Varanasi, Inde. Mukesh Gupta est engagé dans les enseignements de J.Krishnamurti, du Buddha et d’aures instructeurs depuis près de 20 ans. Il a traduit en hindi certaines œuvres de Krishamurti, dirigé des groupes de retraite, des groupes d’étude et des dialogues en Inde, en Europe et en Israël. Il occupe actuellement la fonction de coordinateur au Centre d’étude et de retraite Krishnamurti, de Varanasi (Bénarès), en Inde.

Anita Burkhart – Röser , professeur de Yoga en Allemagne, proposera des cours de Yoga le matin.

Mia Verkuijlen, consultante en Ayurveda aux Pays-Bas proposera un atelier d’une journée de cuisine ayurvédique le samedi 21 mai 2016
Voir présentation : Atelier cuisine ayurvédique 21 mai 2016

Avec l’assistance de Luc, Mia préparera également l’ensemble des repas pendant la semaine intensive facilitée par Mukesh Gupta. Ce sera aussi l’occasion d’échanges informels au sujet l’Ayurveda.


Renseignements pratiques :

Les dates :

- Arrivée : le dimanche 22 mai 2016, vers 16 heures, réunion et i introduction à 19h
- Départ : le dimanche 29 mai, à partir de 14 heures

- Lieu de la rencontre : « La Maison », Champ de la Fontaine, Le Bourg,
58700, Beaumont-la-Ferrière.

Tarifs :
- Séminaire , repas et hébergement compris :
- 500€ ( + 50€ pour la participation au yoga),
- 800 € pour un couple
- Arrhes de réservation : 100€, remboursables en cas de désistement jusqu’au 15 mai.
- Le solde à l’arrivée , soit 400 € ou 700 € pour un couple.

Site Web : http://la-maison-beaumont.blogspot.fr

Pour tous renseignements,et réservations contacter :
- Christiane Joseph : 03 86 60 15 07 ou 06 84 11 32 62
- e-mail : christiane.joseph2 orange.fr


Programme de base de la journée
( susceptible de modifications suivant les besoins du groupe) :

- 7h 30 à 8h 30 : yoga

- 8h à 9h 30 : petit déjeuner

- 10h à 12h 45 : Introduction, silence et dialogue/recherche

- 13h à 14h : Déjeuner en silence

- 14h à’15h : repos

- 15h15 à 16h 30 : vidéo de Krishnamurti

- 17h à 18h : promenade en silence

- 18h à 19 h : assise silencieuse dans le jardin

- 19h30 à 20h 15 : dîner léger

- 20h45 à 21h 30 : questions/partage





  Connexion adhérent Accès adhérents | Espace privé | Plan du site | Références du site